Le Réveil Lozère 27 juin 2018 à 11h00 | Par Nancy Sagnet

Les premières assises de l'eau pour établir une feuille de route sur le département

Organisées par la préfecture de Lozère et le conseil départemental, en collaboration avec la chambre d'agriculture et la Région Occitanie, les assises de l'eau se déroulaient, mardi 19 juin, à l'espace événements Georges Frêches de Mende. Les participants se sont notamment penchés sur l'irrigation agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Nancy Sagnet

Le climat méditerranéen s'étend et remonte vers la Lozère. Un phénomène qui engendre des périodes de sécheresse de plus en plus fréquentes et longues, comme on a pu le voir en 2017. Mais un phénomène qui fragilise aussi la ressource en eau du département. Partant de ce constat, la préfecture de Lozère, le conseil départemental, la chambre d'agriculture et la Région se sont réunis mardi 19 juin pour les premières assises de l'eau du département à Mende. « L'objectif est de partager un état des lieux, des constats sur la ressource en eau et les besoins, avec un éclairage sur les causes possibles des déficits en eau potable socio-économiques, de partager des retours d'expériences sur la mobilisation de la ressource en eau pour l'agriculture, l'eau potable, d'organiser des temps d'échanges et de réflexion dans le cadre d'ateliers, et d'avoir des regards d'experts sur les thèmes du dérèglement climatiques et l'adaptation de pratiques culturales », confie Sophie Pantel, présidente du conseil départemental de la Lozère. Sont venus assister à ces échanges des élus locaux, des acteurs socio-économiques, des agriculteurs, des structures gestionnaires de l'eau, des structures agissant dans le domaine de l'environnement et de la défense des droits des consommateurs... « À l'issue de cette rencontre, l'objectif est d'établir une feuille de route pour le futur pour trouver un équilibre entre économie et environnement et guider les politiques publiques d'investissement », ajoute Christine Wills-Morel, préfète de la Lozère.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1466, du 28 juin 2018, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Seuls les broutards valablement vaccinés contre les sérotypes 4 et 8 (de la FCO, NDLR) feront l’objet d’une commercialisation.

annonce la FFCB.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui