Le Réveil Lozère 12 juin 2019 à 09h00 | Par Mélodie Comte

Les prairies face au changement climatique : tout reste à découvrir

L’impact croissant des aléas climatiques est au cœur des préoccupations du monde de l’élevage. Sécheresses et fortes chaleurs sont de plus en plus fréquentes mais comment s’adaptent les prairies ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le dispositif expérimental à Theix (63) où sont étudiés les comportements d’une prairie naturelle à une sécheresse longue et extrême.
Le dispositif expérimental à Theix (63) où sont étudiés les comportements d’une prairie naturelle à une sécheresse longue et extrême. - © Mélodie Comte

Le Gnis a réuni plus d’une centaine de prescripteurs, distributeurs, conseillers et enseignants de l’élevage à l’Inra de Theix en mai dernier, autour de la question de l’adaptation des prairies aux changements climatiques. Augmentation de la température moyenne, déficit pluviométrique, émission de CO2… autant de conséquences malheureuses auxquels les prairies et les éleveurs doivent et devront s’adapter.

Des recherches récentes
Alors que la sélection génétique travaille depuis plus de 20 ans à l’adaptation des céréales à pailles aux changements climatiques, ce sujet est récent pour les espèces fourragères. Un décalage important qu’explique Julien Bouffartigue, secrétaire général de la section des semences fourragères : « le secteur des semences fourragères investit moins dans la recherche que les céréales à pailles, parce qu’il y a moins d’achats de semences ».

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1514, du 13 juin 2019, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui