Le Réveil Lozère 30 mai 2018 à 15h00 | Par Mélodie Comte, d’après FD Cuma 63

Les points clés du contrôle périodique

La réglementation des engins de levage et de manutention impose un contrôle régulier des outils afin de réduire les accidents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les engins de manutention automoteurs, appelés à soulever des marchandises ou non conditionnées, sont à contrôler tous les six mois.
Les engins de manutention automoteurs, appelés à soulever des marchandises ou non conditionnées, sont à contrôler tous les six mois. - © Michel Portier

L’utilisation des engins de levage et de manutention dans les exploitations, est à l’origine de nombreux accidents. Les erreurs de conduite et la détérioration du matériel en sont souvent les causes. Un cadre réglementaire entoure donc depuis quelques années maintenant, l’emploi et l’entretien de ces engins afin de réduire les accidents. Tous les exploitants agricoles, employeurs de main-d’œuvre ou accueillant, même temporairement, du personnel (stagiaire …) sont concernés par les vérifications périodiques de leurs engins de levage ou manutention.
Plusieurs procédures ont été mises en place pour vérifier le bon fonctionnement des dispositifs de sécurité des engins. Les matériels concernés vont du chariot télescopique au mat de chargement de big bag monté sur un épandeur d’engrais. Le chargeur frontal et le camion polybenne doivent aussi être examinés tout comme les accessoires de types palettes ou pinces balles, les plateformes de cueillette ou de taille.
Les engins « de levage » (déplacement par levage des marchandises ou matériels) sont obligatoirement vérifiés tous les six mois. Les engins de « manutention » (déplacement par levage de produits non conditionnés : fumier, terre, fourrage…) sont contrôlés tous les ans.

Suite de l'article à lire dans le dossier "Véhicules utilitaires et manutention" du Réveil Lozère n°1462, du 31 mai 2018, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Il est encore un peu tôt pour dresser le bilan définitif d’une loi qui va connaître dans les jours qui viennent une nouvelle lecture au Sénat, et dont plusieurs ordonnances sont encore à dévoiler, particulièrement celle qui concernera les prix abusivement bas.

commentent la FNSEA et les JA dans un communiqué commun le 17 septembre, après la fin de la seconde lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi Agriculture et alimentation le 14 septembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui