Le Réveil Lozère 10 avril 2019 à 11h00 | Par Syndicat lozérien de la forêt privée

Les multiples fonctions d’une forêt privée caussenarde

Dans le cadre de la journée internationale des forêts, sous l’égide de l’Organisation des nations unies, une visite commentée de la jeune forêt de Cauvel, située tout près de Saint-Rome-de-Dolan, a été récemment organisée par Fransylva Lozère, le syndicat lozérien de la forêt privée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Forêt privée

La forêt de Cauvel, grande de 420 hectares, a été créée par reboisement à partir du début des années 1970. Sur la roche calcaire le plus souvent superficielle du secteur elle a eu une croissance lente mais depuis une dizaine d’années elle entre progressivement en production et les premières coupes d’éclaircies qui y sont réalisées fournissent en moyenne près de 1 000 m³ de bois par an qui alimentent la papeterie de Tarascon ou l’usine de cogénération de Mende.
Mais cette forêt a aussi un intérêt environnemental indéniable. Elle est en effet concernée sur près de 200 ha par le site classé des gorges du Tarn et de la Jonte et à ce titre ses paysages remarquables doivent être préservés.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1505, du 11 avril 2019, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui