Le Réveil Lozère 29 janvier 2020 à 17h00 | Par Actuagri

Les ministres de l’Agriculture de l’UE veulent un budget « adéquat »

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La plupart des ministres de l’Agriculture de l’UE ont une nouvelle fois insisté, lors d’un débat le 27 janvier à Bruxelles, sur la nécessité d’un budget suffisant pour la Pac pour 2021-2027, surtout si celle-ci doit contribuer à une ambition renforcée en matière climatique et environnementale dans le cadre du Green deal. Une position à laquelle le commissaire européen à l’Agriculture, Janusz Wojciechowski, a apporté son soutien. « Avec un budget réduit, il est évident que les résultats seront moindres », a-t-il admis. Le commissaire a par ailleurs indiqué qu’il présenterait prochainement des précisions sur la forme que pourraient prendre les éco-régimes prévus dans le premier pilier pour la réforme de la Pac afin de clarifier ce que pourraient recouvrir ces nouveaux dispositifs. De son côté, le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, a reconnu que les agriculteurs pouvaient être inquiets de ce Green deal, mais, a-t-il assuré, « avec les bonnes mesures, l’agriculture sera clairement bénéficiaire. » Il a notamment rappelé qu’un vaste plan d’actions pour le développement de l’agriculture biologique serait prochainement lancé. Et, dans ce cadre, Frans Timmermans a estimé que les États membres devraient réfléchir à des mesures fiscales comme une TVA réduite pour les produits issus de l’agriculture bio.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le statut du fermage est devenu trop compliqué, trop strict, et les propriétaires cherchent à s’en détourner

Explique Jean Terlier, ancien avocat spécialisé en bail rural. La première réunion de la mission parlementaire sur le statut juridique des baux ruraux s’est tenue le 11 février, animée par ses co-rapporteurs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui