Le Réveil Lozère 25 mars 2020 à 10h00 | Par Service de remplacement

Les mesures prises par le service de remplacement et Areal

Le service de remplacement et le groupement d’employeurs départemental prennent des mesures face au Coronavirus. Les mesure

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Lundi 16 mars, le président de la République a annoncé un nouveau dispositif de restrictions : le mot d’ordre est clair, rester chez soi et limiter au strict nécessaire les contacts humains et les déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19. Tout citoyen est donc appelé à prendre ses responsabilités avec civisme dans le but de limiter la circulation du virus. La question s’est donc posée de maintenir ou non les salariés agricoles sur les exploitations. La production agricole doit se poursuivre, mais la présence d’un salarié intervenant en complément de main-d’œuvre n’est pas indispensable à la production, c’est pourquoi le groupement d’employeurs Areal a décidé de ne plus envoyer ses salariés chez les adhérents à compter du mercredi 18 mars et jusqu’à nouvel ordre. Le service de remplacement a également suspendu les missions non prioritaires, mais continue d’assurer le remplacement pour les motifs maladie, accident et congé maternité pour ne pas affecter la production quand l’adhérent ne peut plus assurer son travail. Dans le cas où le salarié est maintenu sur l’exploitation, les gestes simples et les mesures d’hygiène de protection doivent être rigoureusement respectées, et le salarié ne prendra plus le repas chez l’adhérent.
Ces décisions ont été prises dans le sens des annonces du Gouvernement dans l’unique objectif de limiter les contacts ainsi que la propagation du Covid-19 et dans l’intérêt de tous.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1553, du 26 mars 2020, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

L’agriculture vit une crise et des difficultés importantes, avec une moisson qui s’annonce compliquée, une sécheresse, des difficultés liées aux ravageurs, des attentes très fortes de la société et une restructuration économique. Il faut accompagner les agriculteurs dans ces transitions

Dit le président de l’Apca (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, qui souhaite un ministre « à l’écoute ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui