Le Réveil Lozère 01 août 2018 à 10h00 | Par Aurélie Pasquelin

Les guinguettes, deux soirées pour se rapprocher des mendois

Deux mercredis dans l’été, les membres de l’association Locaux mobiles viennent à Mende pour vendre leur production dans les « guinguettes ». Deux soirées bonne enfant pour se faire connaître du grand public.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Devant chaque étal de producteur, les Mendois attendent de pouvoir acheter les produits pour les consommer sur place.
Devant chaque étal de producteur, les Mendois attendent de pouvoir acheter les produits pour les consommer sur place. - © Aurélie Pasquelin

Deux soirées dans l’été, mendois, lozériens et touristes de passage sont invités aux Guinguettes des bords du Lot*. Le principe est simple : chacun vient avec ses couverts et peut acheter directement nourriture et boissons aux producteurs. Bière, vin, agneau, porc, légumes, pain, glaces ou encore produits à la châtaigne, tout est réuni pour faire un repas complet. « L’idée, c’est vraiment de proposer un repas complet avec des produits locaux, confie Johanne Trioulier, qui a vu la création de l’association des Locaux mobiles. Au départ, ce n’était qu’un collectif de trois copains, trois producteurs qui proposaient de mettre leurs produits en commun pour faire des tartines lors des fêtes. » Depuis lors, l’association a bien grandi et ses actions se multiplient.
Ainsi, depuis trois ans, ses membres participent aux guinguettes fermières de la ville de Mende. « Nous cherchions alors un moyen de remettre en avant le site du Bressal, confie Nathalie Fournier-Savajols, adjointe à l’environnement à la mairie. Il y a cinquante ans, il y avait des bals tous les week-ends sur ce lieu et on trouvait dommage qu’il ne soit plus autant mis en avant. C’est pour cela que nous nous sommes, il y a trois ans, rapprochés de l’association Locaux mobiles alors en pleine structuration pour mettre au point ces guinguettes fermières ». Et l’initiative plaît dans le paysage mendois.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1471, du 2 août 2018, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous serons dans la rue très prochainement pour dire non au matraquage des agriculteurs et pour que le gouvernement tienne ses promesses.

sur la loi Égalim, a alerté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA le 3 décembre. Invitée sur France Info, elle a exprimé le ras-le-bol des agriculteurs face à l’agribashing.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui