L'Allier Agricole 06 juillet 2020 à 07h00 | Par Actuagri

Les filières ovine et bovine françaises ont bien résisté

Covid-19 et déconfinement Depuis le déconfinement, les Français continuent à privilégier la viande française de mouton et de bœuf alors que les importations se sont effondrées depuis plus de trois mois. L’offre réduite de viande a contenu la baisse des cours en cette période d’incertitudes économiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA03

Depuis quelques semaines, les cours de l’agneau sont supérieurs à ceux de l’an passé à la même époque. Le kilogramme de carcasse valait 6,56 € entre le 1er et le 7 juin, soit 9 % de plus que l’an passé, selon l’Institut de l’élevage (Idele). En fait, l’offre était limitée. Car même s’ils n’ont pas profité des fêtes de Pâques pour bien vendre leurs agneaux, les éleveurs sont parvenus à vider leurs bergeries. La hausse des prix de la viande ovine observée ces   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Allier Agricole

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui