Le Réveil Lozère 30 octobre 2019 à 10h00 | Par Agrafil

Les exportations de broutards reculent sous l’effet de la sécheresse (Agreste)

Abonnez-vous Réagir Imprimer

D’après une note de conjoncture d’Agreste parue le 25 octobre, les exportations de broutards ont chuté de 11 % entre août 2018 et août 2019, à 74 000 têtes. Le service de statistique du ministère de l’Agriculture attribue ce recul à la « sècheresse estivale », qui a provoqué une baisse de la demande des engraisseurs italiens. Résultat : « un repli de 8 % des achats de bovins mâles français » au sud des Alpes. « Malgré l’offre d’animaux limitée dans les exploitations, la baisse de la demande à l’export pèse sur les cours », constate Agreste. Le cours moyen du broutard charolais (6 à 12 mois) atteint 2,83 €/kg vif en septembre 2019 (-0,9 % par rapport à septembre 2018, +2,4 % par rapport à la moyenne quinquennale). Sur les huit premiers mois de 2019, toutefois, les exportations totales de broutards « dépassent de 1,1 % le niveau de 2018 », tirées par la demande italienne, tandis que les ventes vers l’Espagne reculent. Toutes catégories confondues, les abattages totaux de bovins accusent un repli de 2,6 % en têtes (1,9 % en poids) en septembre 2019 par rapport à septembre 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Cet accord leur apporte une meilleure protection et une meilleure valorisation sur le marché chinois. Il contribue à promouvoir le modèle de développement rural associant terroir, producteurs et consommateurs qu’incarnent les indications géographiques. Il apporte un gage supplémentaire de qualité pour les faire apprécier des consommateurs chinois et réciproquement.

indique Didier Guillaume dans un communiqué du 6 novembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui