Le Réveil Lozère 26 juin 2019 à 09h00 | Par Marie-Pascale Vincent

Les excellents résultats de la coopérative du Pélardon

En 2018, continuant d’augmenter sa collecte de lait, la coopérative de Moissac enregistre de très bons résultats économiques. Le marché du bio, en revanche, ne remplit pas toutes ses promesses.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marie-Pasacle Vincent

Pour son soixantième anniversaire, la coopérative du Pélardon de Moissac-Vallée-Française ne s’est jamais si bien portée. Avec un chiffre d’affaires de 2,6 millions d’euros en 2018, soit 5 % de plus qu’en 2017, un excédent de 235 985 €, des fonds propres qui augmentent, une dette qui diminue, etc. ses comptes affichent les meilleurs résultats de ces dix dernières années. Et ces bons résultats ont permis à l’assemblée générale, le 20 juin dernier, de voter une ristourne de 100 000 € aux éleveurs ainsi qu’une hausse du prix du lait de 4 % en bio et 4,95 % en conventionnel pour 2020.
« L’année 2018 est exceptionnelle en termes de résultats estime le directeur, Frédéric Monod. Après des années difficiles, les éleveurs ont largement mérité ce retour financier. » « On en a besoin, renchérit Rubens André, président. Nos petites exploitations de montagne, sont dépendantes des achats extérieurs. Et on vient de traverser deux années de sécheresse. La ristourne c’est bien, mais l’argent arrive après sur les exploitations. C’était important de revaloriser le prix du lait qui rentre chaque mois. » « La rémunération peut permettre de continuer d’attirer des jeunes », commente encore Camille Davoult, membre du conseil d’administration.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1516, du 27 juin 2019, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui