Le Réveil Lozère 23 mai 2018 à 10h00 | Par FXS

Les eurodéputés proposent une politique véritablement commune

Dans son rapport sur « l’avenir de l’alimentation et de l’agriculture », la commission de l’agriculture du Parlement européen plaide pour une Pac mieux conçue, plus simple, équitable et durable, financée adéquatement et véritablement commune.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les États membres doivent pouvoir adapter la politique agricole de l’UE à leurs besoins, mais toute renationalisation de la Pac doit être exclue, souligne la commission de l’agriculture du Parlement européen qui a voté le 16 mai, par 32 voix contre 5 et 6 abstentions, le rapport du démocrate-chrétien italien Herbert Dorfmann sur la communication de la Commission de Bruxelles du 29 novembre 2017 intitulée « L’avenir de l’alimentation et de l’agriculture ». L’activité agricole doit être soumise aux mêmes normes élevées dans tous les États membres, le soutien financier plus équitable aux niveaux communautaire et national, et plus d’options doivent être disponibles pour attirer de nouveaux entrants et aider les professionnels à faire face aux crises, estiment les députés, qui veulent aussi une politique plus simple. Rendre les exploitations plus durables et pleinement intégrées à l’économie circulaire, promouvoir l’innovation, la recherche et les pratiques intelligentes : telles doivent être notamment, selon eux, les priorités absolues de la prochaine Pac, ce qui implique que son budget soit maintenu au minimum à son niveau actuel.
Le rapport Dorfmann doit être soumis à l’Assemblée lors de sa session plénière du 28 au 31 mai, au moment même, toutefois, où l’exécutif présentera ses propositions législatives pour la Pac post-2020 qui sont déjà pratiquement finalisées.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1461, du 24 mai 2018, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les Marchés de gros de France subissent une diminution de plus de 50 % de leur activité pour une majorité d’entre eux.

depuis le début des manifestations des « Gilets jaunes », indique dans un communiqué vendredi 7 septembre la fédération des marchés de gros de France (FMGF).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui