MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir Le Réveil Lozère quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
Le Réveil Lozère 13 mai 2020 à 09h00 | Par AG

Les eurodéputés adoptent les mesures de transition pour 2021… et 2022

Les eurodéputés de la commission de l’Agriculture ont à leur tour adopté leur position concernant les règles transitoires pour la Pac et 2021, en vigueur certainement aussi en 2022.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La commission agriculture s'entend sur les règles transitoires.
La commission agriculture s'entend sur les règles transitoires. - © JC Gutner

La commission de l’Agriculture du Parlement européen a approuvé le 28 avril, à l’unanimité les mesures transitoires pour la Pac en 2021, qui prolongent d’au moins une année l’application des règles existantes qui doivent expirer à la fin de cette année. Les eurodéputés estiment que la durée de la période transitoire, qui débute le 1er janvier 2021, devrait être par défaut d’un an mais proposent la mise en place d’un mécanisme pour prolonger automatiquement cette période d’un an supplémentaire en l’absence d’accord sur le cadre financier de l’UE pour 2021-2027 et le règlement sur les nouveaux plans stratégiques pour la Pac avant le 30 octobre 2020.
Des conditions qui ne pourront être remplies et qui portent donc quasiment de facto la période transitoire à deux ans. « Les agriculteurs ont besoin de prévisibilité, de stabilité et de continuité financière ainsi que d’un horizon clair pour les deux années à venir », a déclaré à l’issue du vote, la rapporteure du texte, la finlandaise Elsi Katainen (centriste). Le texte approuvé doit maintenant être soumis à la plénière des 13 et 14 mai afin d’obtenir le feu vert parlementaire avant d’entamer les négociations avec les États membres de l’UE qui ont, eux, déjà arrêté leur position sur ce dossier. La présidence croate du Conseil de l’UE et la rapporteure parlementaire Elsi Katainen souhaitent entamer les négociations interinstitutionnelles immédiatement après le feu vert de la plénière afin de finaliser un accord au plus vite.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1560, du 14 mai 2020, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

30 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le marché de l’ultra-frais progresse de 16,1 % en volume et de 13,9 % en valeur dans la distribution grand public sur la période du 15 mars au 19 avril 2020

témoigne Syndifrais (transformateurs de produits laitiers frais), dans un communiqué du 20 mai.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui