Le Réveil Lozère 28 mars 2018 à 09h00 | Par AG, FXS

Les États membres ne convergent pas totalement

Incapables de trouver un terrain d’entente sur la question de la convergence du niveau de soutiens directs entre les États membres, les ministres de l’agriculture de l’UE n’ont pu adopter des orientations communes sur l’avenir de la Pac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Patrick Cronenberger

Après plusieurs tentatives infructueuses, la présidence bulgare n’a pu que constater qu’elle n’était pas en mesure de faire adopter par l’ensemble des ministres de l’Agriculture de l’UE, réunis lundi 19 mars à Bruxelles, des conclusions communes du Conseil sur l’avenir de la Pac après 2020. Jusqu’au bout, la question de la convergence externe (entre les niveaux d’aides directes dans les différents États membres), exigée par cinq pays (Pologne, Slovaquie et les trois États baltes) a bloqué l’adoption de conclusions du Conseil et la présidence a dû se résoudre à transmettre à la Commission européenne des conclusions de la présidence. Ces conclusions vont alimenter la réflexion de la Commission qui prépare ses propositions législatives sur la Pac après 2020 pour fin mai début juin.
Le ministre bulgare de l’agriculture, Rumen Porodzanov, a souligné que ces conclusions étaient soutenues par 23 États membres et que les cinq autres se sont seulement désolidarisés du texte sur un point. « Je ne dirais donc pas qu’il s’agit d’un échec », a-t-il précisé. « Vingt-trois États membres sur vingt-huit [ou plutôt 27 puisque le Royaume-Uni n’a pas pris une fois la parole dans le débat, ndlr] qui tombent d’accord sur un texte malgré les divergences sur la convergence externe, c’est déjà un très bon résultat dans la mesure où nous ne connaissons pas le futur cadre financier pluriannuel (CFP) de l’UE », a confirmé le commissaire européen à l’agriculture, Phil Hogan.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1453, du 29 mars 2018, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Alors que la population agricole décroît, nous avons les moyens de donner envie aux jeunes générations non issues du monde agricole de nous rejoindre pour un nouveau projet de vie en s’installant en agriculture biologique.

a déclaré Guillaume Riou, à l’occasion de sa réélection à la présidence de la fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab).