L'Agriculteur Charentais 08 mars 2019 à 14h00 | Par Bernard Aumailley

Les enfants de l'Ugni Blanc seront-ils résistants ?

Le vignoble de cognac est engagé dans le Plan National Dépérissement du vignoble depuis 2016. La Station viticole du BNIC y contribue.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le vignoble de cognac est engagé dans le Plan National Dépérissement du vignoble depuis 2016. La Station viticole du BNIC y contribue.
Le vignoble de cognac est engagé dans le Plan National Dépérissement du vignoble depuis 2016. La Station viticole du BNIC y contribue. - © AC

« Le cépage est ultra-sensible aux maladies du bois. » Ce constat, loin d’être une nouveauté, est redit par Vincent Dumot de la station viticole du BNIC avec insistance comme pour soulever l’ensemble des problématiques. À l’issue de l’investigation, force est de constater que les solutions n’auront rien à voir avec une baguette magique. « Les enjeux de productivité » sont pourtant bien présents. Selon le président de la Station viticole Luc Lurton, le plan de lutte contre les maladies des   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur Charentais

la phrase de la semaine

La situation générale des nappes au 1er mars 2019 traduit une période de recharge hivernale déjà bien entamée mais encore peu active.

indique le 15 mars le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui