Le Réveil Lozère 04 avril 2018 à 09h00 | Par Valérie Godement

Les effectifs du monde agricole en baisse

Selon les données récoltées par la MSA, le nombre de cotisants a connu un recul en 2016. Autres faits marquants : baisse de la superficie moyenne, repli de la pluriactivité et revenus en légère hausse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’âge moyen des chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole progresse de nouveau et s’établit à 49,3 ans.
L’âge moyen des chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole progresse de nouveau et s’établit à 49,3 ans. - © J-C Gutner

Au 1er janvier 2017, 453 113 chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole sont dénombrés en France métropolitaine, soit un effectif en baisse par rapport à 2016. Cette baisse, dont l’ampleur est la plus importante de la décennie, résulte d’une diminution de l’effectif des chefs d’exploitation agricole ; la population des chefs d’entreprise agricole étant stable. L’an passé, le régime des non-salariés agricoles a accueilli 21 472 nouveaux cotisants en qualité de chefs d’exploitation ou d’entreprise, soit une hausse des nouveaux installés de 19,3 % en un an. Le taux de remplacement des départs atteint 71 %. Ce taux s’est dégradé (77 % en 2016 et 74 % en 2015). Quant aux autres non-salariés agricoles du régime – les collaborateurs d’exploitation et les aides familiaux – leurs effectifs poursuivent leur érosion : 29 991 personnes pour les premiers (- 5,7 % en 2017) et 2 894 personnes pour les seconds (- 2,7 %). L’âge moyen des chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole progresse de nouveau et s’établit à 49,3 ans (49 ans en 2016). Il augmente légèrement pour les hommes (48,4 ans en 2017 contre 48,2 ans un an plus tôt) et davantage pour les femmes (52,1 ans contre 51,6 ans). Le transfert entre époux, c’est-à-dire la possibilité pour les conjoints de prendre la direction de l’exploitation lorsque le chef part à la retraite, affecte l’âge d’entrée dans la profession agricole des hommes comme des femmes. L’âge moyen des chefs s’établit à 48,3 ans en l’absence de transfert entre époux et à 61 ans dans le cas contraire ; pour les femmes, l’âge moyen est de 50,8 ans quand il n’y a pas de transfert et de 62,1 ans sinon.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1454, du 5 avril 2018, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous craignons un risque d’affaiblissement du titre I et d’alourdissement du titre II et un report dans la mise en œuvre de la loi Égalim, qui ne serait pas opérationnelle pour les prochaines négociations commerciales.

indique Jérémy Decerle, président des JA.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui