L'Oise Agricole 18 avril 2019 à 16h00 | Par Actuagri

Les coopératives restent un modèle vertueux

Si les coopératives ont été critiquées ces derniers temps et ont semblé être attaquées dans leur chair par la loi Egalim, les coopérateurs restent attachés à ce modèle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour Dominique Chargé, président de Coop de France, l’ordonnance relative aux prix abusivement bas, en attente
de publication «dénature le modèle coopératif et déresponsabilise l’adhérent et les administrateurs face à leurs missions et face au risque qu’ils doivent parfois prendre pour maintenir l’activité agricole sur leur territoire».
Pour Dominique Chargé, président de Coop de France, l’ordonnance relative aux prix abusivement bas, en attente de publication «dénature le modèle coopératif et déresponsabilise l’adhérent et les administrateurs face à leurs missions et face au risque qu’ils doivent parfois prendre pour maintenir l’activité agricole sur leur territoire». - © Agence de presse

«Pourquoi autant d’acharnement sur les coopératives ?» Posée sous des formes diverses, cette question a constitué le fil rouge de l’assemblée générale de Felcoop, le 10 avril. Les participants ont, en effet, profité de la présence du député Jean-Baptiste Moreau (LREM), agriculteur, ancien président de coopérative, et rapporteur de la loi Egalim, pour demander des éclaircissements sur le traitement réservé aux coopératives dans cette loi et, plus particulièrement,   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui