Le Réveil Lozère 12 juillet 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Les communes appelées à adhérer au PNR

Le parc naturel régional vient de lancer une consultation aux communes et sera bientôt fixé sur son périmètre d’actions définitif.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Engagée depuis plus de 10 ans, suite à l’accord de principe des communes du massif, des trois Conseils généraux et des trois Conseils régionaux concernés, la procédure de préfiguration du PNR de l’Aubrac arrive aujourd’hui à son terme. Ainsi, le syndicat mixte de préfiguration du PNR a approuvé, le 18 mai dernier, le projet de charte définitif. Grâce à cela, les Régions Aura et Occitanie ont pu lancer la dernière étape de la procédure de création du parc : la consultation des 79 communes, communautés de communes et départements concernés par ce projet, pour connaître leur volonté définitive d’adhésion au futur Parc.
Chaque collectivité concernée est donc aujourd’hui libre, au regard du projet de territoire proposé, de rejoindre ou non le Parc. « C’est une étape cruciale qui verra se dessiner, au terme des 4 mois de consultation, les contours définitifs de la carte du futur Parc naturel régional de l’Aubrac », indique-t-on au syndicat mixte de préfiguration du PNR Aubrac. « Ces collectivités gardent le pouvoir de donner le coup d’envoi de cette aventure qui s’inscrit dans le moyen et le long terme », ajoute même André Valadier, président de la structure. En effet, après avoir passé cette étape, tout devrait s’accélérer pour le projet de parc naturel de l’Aubrac. Le syndicat mixte d’aménagement et de gestion du Parc sera mis en place et le décret finalisant la création du parc sera signé par le Premier ministre. Un décret qui devrait être ratifié d’ici la fin de l’année.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1418, du 13 juillet 2017, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui