Le Réveil Lozère 07 novembre 2018 à 09h00 | Par FDC48

Les cessions d’armes doivent êtres validées par un armurier

La vente d’armes entre chasseurs est réglementée, ne pas la respecter constitue un délit…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FDC 48

Le 17 mai 2017 la directive 2017-853 « Arme à feu » a été votée au Parlement européen.Le décret d’application nº 2018-542 du 29 juin 2018 relatif au régime de la fabrication, du commerce, de l’acquisition et de la détention des armes, a été publié au Journal officiel et a pris effet le 1er août 2018. Depuis cette date, toutes les transactions doivent se faire devant un armurier ou un courtier détenant le diplôme de commerce d’armes et de munitions. Ils sont les seuls à pouvoir faire la déclaration de cession à la préfecture. La vente est actée après consultation du fichier national des personnes interdites d’acquisition et de détention d’armes Finiada.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1483, du 8 novembre 2018, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si on applique les critères tels qu’ils sont aujourd’hui, sur les 75, c’est peut-être une bonne trentaine de départements qui pourraient être exclus.

a déclaré Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA le 12 novembre, alors que la FNSEA demande la reconnaissance calamité sécheresse pour 75 départements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui