Le Réveil Lozère 20 septembre 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Les Aubrac à l’honneur

Le syndicat lozérien de la race Aubrac et la chambre d’agriculture organisaient le week-end dernier le concours départemental de la race. Un événement marqué par les différents prix mais aussi par l’annonce de la mise à l’honneur de la race au prochain SIA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© Aurélie Pasquelin)  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin

Elles étaient 330 Aubrac, samedi 16 et dimanche 17 septembre à avoir empli la grande halle d’Aumont-Aubrac pour le traditionnel concours départemental de la race. Organisé tous les deux ans par le syndicat lozérien de la race et la chambre d’agriculture, l’événement accueillait cette année 41 élevages représentatifs de la race sur le sol lozérien. « Nous avons rempli la grande halle d’Aumont-Aubrac ce week-end, précise Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture. Des événements comme celui-ci représente bien l’élevage sur notre département. Il met en avant le travail des éleveurs mais aussi le tandem éleveur technicien. »
Pour récompenser ce tandem, dimanche après-midi, le Gaec les Chazals de Recoules-d’Aubrac, le Gaec Soulignac de Boujoux, de Saint-Laurent-de-Muret et l’exploitation d’Hervé Agrinier de Fraissinet-de-Fourques, respectivements premier, deuxième et troisième, se sont vus remettre leur prix pour le challenge des Sabots de bronze. « Les Sabots de bronze représentent un travail tout au long de l’année mené de concert avec les techniciens, explique Luc Sarrouy, chef de service bovin lait et viande de la chambre d’agriculture. Il y a trois niveaux à ce concours : les Sabots de bronze pour le départemental, les Sabots d’argent pour le régional et les Sabots d’or pour le national. Et pour cinquième année consécutive, le Sabot d’or 2017 a été remporté par une exploitation lozérienne. » En effet, si le Gaec les Chazals, s’est vu remettre dimanche son prix de Sabot de bronze, au début du mois d’octobre, à l’occasion du Sommet de l’élevage, il se verra remettre le Sabot d’or récompensant son travail.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1426, du 21 septembre 2017, en page 4.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui