Le Réveil Lozère 29 juillet 2014 à 08h00 | Par Emilie Wood

Les apiculteurs tirent la sonnette d’alarme

Ils se sont donnés rendez-vous à Pont Archat, près de Saint-Chély-d’Apcher, jeudi 24 juillet pour exprimer leur inquiétude. Des apiculteurs et des représentants des syndicats FDSEA et Jeunes agriculteurs s’étaient déplacés des quatre coins de la Lozère pour parler des problèmes qu’ils rencontrent cette année encore à un représentant de la DDT.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© Emilie Wood)  © Emilie Wood  © Emilie Wood

Malgré un bon début de saison avec un printemps précoce, les conditions climatiques se sont détériorées pour la production apicole. La sècheresse, le vent et le froid ont stoppé net la fabrication de miel, à partir de la fin juin, de très fortes averses ont empêché les abeilles de butiner. Pierre de la Rue du Can, président du syndicat apicole de Lozère, a décidé de tirer la sonnette d’alarme pour tenter de protéger les apiculteurs qui subissent une troisième année de disette, avec le soutien des syndicats FDSEA et JA de Lozère. Ce jeudi 24 juillet, ils ont donc donné rendez-vous aux professionnels et à la DDT pour parler de la situation : un taux de perte de récolte estimé entre 50 et 70 % selon les régions naturelles par rapport à une année normale.

Calamité

Élie Barthélémy, chez qui la rencontre était organisée, a emmené apiculteurs et officiels constater l’état de ses ruches. En les ouvrant, on ne pouvait que confirmer que les cadres étaient à demi vides. « Non seulement les cadres devraient déborder de miel à cette époque de l’année, en plus j’aurais normalement dû installer un étage de plus. » Pour l’instant, il n’a pas encore estimé les pertes de son exploitation, contrairement à Pierre de la Rue du Can, à Saint-André Capcèze dans les Cévennes, qui a calculé que seul 30 % de sa récolte habituelle peut-être espérée en ce qui le concerne. « Cette année encore, nous allons avoir besoin de la reconnaissance de la situation de calamité agricole que nous subissons et d’un vrai coup de pouce de l’État, de la Région et du Département, car de nombreux apiculteurs se trouvent dans des situations difficiles.»

Suite à lire dans le Réveil N°1270 du jeudi 31 juillet 2014, page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les conclusions du rapport de la commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français seront connues le 21 septembre.

Pierre Morel-à-l’Huissier, député de Lozère et membre de la commission d’enquête.

Culture
Concert » Concert irlandais
Exposition » Exposition de Gérard Matharan
Concert » Concert à la cathédrale
Exposition » Exposition de peintures
Concert » Récital de musique andalouse
Concert » Concerto italiano
Exposition » Causses et Cévennes
Patrimoine » En chemin j’ai rencontré

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui