L'Allier Agricole 27 mai 2020 à 09h00 | Par Sophie Chatenet

« Les agriculteurs ont besoin de l’existant, et de davantage pour faire face à la crise »

Eurodéputée française (Parti Populaire Européen), Anne Sander milite pour une politique agricole commune ambitieuse pour soutenir les filières agricoles ébranlées par la Covid-19. Deux mois après le début de la crise, et alors que les discussions budgétaires sur la PAC se poursuivent, elle dresse un état des lieux entre craintes et espoirs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans la continuité de Michel Dantin, Anne Sander est rapporteure de la mise en oeuvre des actes délégués de l’OCM unique.
Dans la continuité de Michel Dantin, Anne Sander est rapporteure de la mise en oeuvre des actes délégués de l’OCM unique. - © Anne Sander

L’Union européenne a-t-elle été, selon vous, à la hauteur de la crise ?

Anne Sander : Personne n’avait prévu l’ampleur de la crise. D’une manière générale, l’Union européenne a connu un temps de flottement. Les États ont mis du temps à démarrer le travail collectif. Pour autant, le Parlement européen a poursuivi ses travaux pendant toute cette période de crise, on a fait évoluer nos méthodes de travail. La   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Allier Agricole

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.