Le Réveil Lozère 20 décembre 2017 à 08h00 | Par Anne-Solveig Ashehoug

Les agriculteurs bio de la région se fédèrent au sein de Bio Occitanie

Le 13 novembre, les associations d’agriculteurs bio de la région se sont retrouvées en assemblée générale constitutive de la nouvelle fédération régionale d’agriculture biologique d’Occitanie : Bio Occitanie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Regroupant 2 000 producteurs bio adhérents des onze associations départementales, le réseau Frab Occitanie a pour objectif le développement, la promotion et la structuration de l’agriculture biologique. Il doit répondre à trois objectifs : écologique (respect du sol vivant, du bien-être animal, de la biodiversité naturelle et cultivée, économie en énergie et en eau), social (information des consommateurs, solidarité et équité entre les acteurs des filières, maintien des exploitations agricoles et création d’emplois en milieu rural) et économique (dynamique des territoires, organisation équitable et concertée des filières, capacité à dégager des revenus rémunérateurs pour les producteurs).
Dans la première région bio de France et la 4e région d’Europe, les défis sont multiples pour soutenir un développement de l’agriculture biologique, équitable, qui profite à tous les acteurs des filières, les producteurs en premier lieu.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1439, du 21 décembre 2017, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

En mars 2018, la collecte de lait de vache retrouve le niveau de l’an passé (+0,3 % contre +2,6 % en février). Les conditions hivernales relativement rudes (pluie, neige, froid) ont retardé la pousse de l’herbe et la sortie des vaches au pâturage. En mobilisant plus longtemps les stocks fourragers, la hausse saisonnière de la collecte a été réduite.

a indiqué le 18 mai le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui