L'Auvergne Agricole 15 août 2019 à 08h00 | Par Mélodie Comte

Les acteurs du territoire jouent enfin collectivement la lutte

La Sous-Préfecture d’Issoire s’implique dans la lutte contre le rat taupier auprès de la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, la FDGDON, la MSA Auvergne et la DDT du Puy-de-Dôme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Dans la salle de la mairie de Picherande, les discussions ont permis de faire remonter certaines problématiques dans la lutte du rat taupier, inconnues de l’administration.
Dans la salle de la mairie de Picherande, les discussions ont permis de faire remonter certaines problématiques dans la lutte du rat taupier, inconnues de l’administration. - © Mélodie Comte

Le 6 août, la sous-préfecture d’Issoire a réuni, à Picherande, les agriculteurs du secteur, la FDGDON 63, la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme, la MSA Auvergne et la DDT autour de la problématique du rat taupier. La pullulation du ravageur met en péril les exploitations depuis plusieurs années maintenant. Malgré les suivis réguliers et les actions récurrentes de la FDGDON 63, le rongeur de prairie poursuit son déploiement. Face à ce constat, Tristan Riquelme, sous-préfet d’Issoire   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Auvergne Agricole

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui