Le Réveil Lozère 06 juin 2018 à 11h00 | Par Chambre d’agriculture de Lozère

Le zonage Lozère interroge la chambre d’agriculture

En l’absence de précisions sur l’application du nouveau plan loup, il est impossible pour la chambre d’agriculture, de se prononcer sur un classement des communes lozériennes en « cercle 1 », « cercle 2 ou « zone expérimentale ». C’est ce qu’elle a fait savoir lors de la réunion conviée par Madame la préfète le 30 mai à Mende.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Dominique Hommel – Parlement européen

Après avoir examiné la possible participation du département à une expérimentation de gestion des loups, les propositions de l’État se sont révélées très insuffisantes et imprécises lorsqu’elles ont été exposées par le représentant du préfet coordonnateur du plan loup le 3 mai à la Canourgue.
Déplorant déjà neuf victimes (tuées ou blessées) la chambre d’agriculture reste très attachée à l’objectif de « zéro attaques » sur les animaux domestiques.
Le ministre de l’agriculture et de l’alimentation a annoncé, à plusieurs reprises, le droit permanent aux éleveurs de défendre leurs troupeaux au-delà du plafond de 40 loups qui peuvent être prélevés en 2018. La chambre d’agriculture de Lozère interroge les services de l’État pour savoir comment les éleveurs du département vont pouvoir en bénéficier.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1463, du 7 juin 2018, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Pour une agriculture durable, des agriculteurs qui vivent décemment de leur métier, des Français qui mangent de la qualité et au juste prix, je suis dès aujourd’hui au travail.

a déclaré sur Twitter, quelques minutes après l’annonce de sa nomination Didier Guillaume, nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui