Le Réveil Lozère 24 avril 2019 à 10h00 | Par CAMILLE PEYRACHE

Le web, une révolution qui transforme le monde agricole

Le web a été inventé en 1989 par Tim Berners-Lee, un physicien britannique du Cern. La révolution du web est alors lancée et va tisser sa toile d’une façon fulgurante.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Aujourd’hui, le web et internet sont des synonymes dans le langage courant, alors qu’ils désignent deux notions différentes. Pour simplifier, on peut considérer qu’internet correspond aux tuyaux qui permettent aux flux de données de se déplacer. Ces tuyaux sont utilisés par différentes applications dont le web, mais aussi les emails, le FTP, le peer-to-peer… Les premières bases d’internet furent posées dans les années 60 et 70 au sein d’une agence de défense américaine avec la volonté d’interconnecter différents réseaux, puis par les universités américaines et françaises pour échanger des informations. Il s’agissait - et s’agit toujours - d’un « inter-réseau » ou réseau de réseaux offrant une connexion entre différents ensembles d’ordinateurs permettant d’échanger des données et des messages. À l’époque, les pages web sur lesquelles nous surfons aujourd’hui n’existaient pas et pour une bonne raison : le langage HTML et le protocole d’échange entre ordinateurs, connu sous le nom de « HTTP », n’existaient pas. Ils ont été inventés il y a 30 ans, par Tim Berners-Lee, un physicien britannique du Cern (Laboratoire européen pour la recherche nucléaire), en Suisse en 1989, pour permettre d’accéder à distance à des fichiers via des liens hypertextes. C’est l’invention du langage HTML et du protocole HTTP qui ont permis l’émergence du World Wide web (www), littéralement, de l’immense toile mondiale. Le premier site web est mis en ligne en 1991. Deux ans plus tard, le Cern crée des sites web sous licence libre, n’importe qui peut alors héberger son site. De 130 sites en 1993, le web s’enrichit à grande vitesse pour atteindre le million de sites en 1997. On en compte 1,9 milliard en 2018 pour 4,4 milliards d’utilisateurs dans le monde. Le web a aujourd’hui supplanté ou intégré les autres « services » liés à internet. Ainsi, on accède à ses mails ou on échange des gros fichiers via un navigateur web.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1507, du 25 avril 2019, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Afin de connaître notamment le niveau d’émission de gaz à effet de serre, chaque exploitation va pouvoir s’engager dans un diagnostic carbone. La chambre d’agriculture de la Lozère, en réflexion avec la Région Occitanie, va proposer cette méthode permettant à la fois de définir le niveau actuel de l’exploitation et d’élaborer un plan de progrès pour engager la transition.

indique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, à propos de la mise en place du label Bas carbone.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui