Le Réveil Lozère 31 octobre 2017 à 08h00 | Par AG

Le vote de nouveau reporté, la France prône quatre ans

ONG, Parlement européen, organisations agricoles… tous les yeux étaient tournés vers la réunion des experts des États membres du 25 octobre qui devait voter sur le renouvellement de l’autorisation du glyphosate. Mais, finalement, aucune décision n’a été prise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Aucun vote n’a finalement été organisé le 25 octobre à l’issue de la réunion des experts des États membres sur le renouvellement de l’autorisation du glyphosate compte tenu des divisions encore trop importantes sur ce dossier.

Lors d’un tour de table portant sur le renouvellement pour dix ans de l’herbicide, dix États membres ont indiqué qu’ils s’opposeraient à la proposition si elle était mise au vote (France, Belgique, Grèce, Croatie, Italie, Luxembourg, Malte, Autriche, Suède et Slovénie), deux ont annoncé qu’ils s’abstiendraient (Allemagne et Portugal) et 16 y étaient favorables. Insuffisant pour constituer une majorité qualifiée (55 % des pays soit 16 sur 28, représentant 65 % de la population de l’UE). Les discussions ont ensuite porté sur une durée plus courte mais aucun compromis ne s’est dégagé. La France, l’Allemagne et l’Italie proposeraient un compromis à quatre ans.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1432, du 2 novembre 2017, en page 10.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui