Le Réveil Lozère 14 février 2018 à 11h00 | Par Marie Renaud

Le tour du monde en 18 moissons

Dans son ouvrage Le tour du monde des moissons, Christophe Dequidt raconte son périple à travers les agricultures du monde entier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les feedlots, ces parcs d’engraissement intensifs de bovins sont présents sur l’ensemble du continent américain mais aussi en Afrique du Sud et en Australie. De véritables « usines à viande », selon les mots de l’auteur qui pose la question : « Voulons-nous de cela en France ? »
Les feedlots, ces parcs d’engraissement intensifs de bovins sont présents sur l’ensemble du continent américain mais aussi en Afrique du Sud et en Australie. De véritables « usines à viande », selon les mots de l’auteur qui pose la question : « Voulons-nous de cela en France ? » - © Christophe Dequidt

Christophe et Sylvie Dequidt sont partis faire le tour du monde. Mais pas n’importe lequel. Celui des moissons. « Dans le monde, on moissonne toute l’année. Selon les latitudes, les moissons se déroulent dans une partie du monde à n’importe quel moment de l’année dans l’hémisphère nord ou dans l’hémisphère sud, en décalage. L’idée de ce périple était d’observer et de comparer les systèmes », explique Christophe Dequidt, gérant de CD communication, agence de conseil en stratégie de communication et de marketing à destination du monde agricole. Cette idée de voyage lui est venue de « l’envie de ne plus parler comme des bouquins ». En treize mois, le couple est parti à la découverte de 18 moissons pour parcourir l’équivalent de 3,5 fois le tour de la terre : Australie, Argentine, Brésil, Chili, Inde, Chine, États-Unis, Maroc, Iran, Turquie, Égypte, Éthiopie, Ukraine, Russie, Kazakhstan, Afrique-du-Sud. « Sur ces treize mois, nous avons voyagé durant presque dix mois en rentrant en France entre certaines étapes de notre voyage ».

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1447, du 15 février 2018, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si on applique les critères tels qu’ils sont aujourd’hui, sur les 75, c’est peut-être une bonne trentaine de départements qui pourraient être exclus.

a déclaré Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA le 12 novembre, alors que la FNSEA demande la reconnaissance calamité sécheresse pour 75 départements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui