Le Réveil Lozère 25 janvier 2018 à 01h00 | Par Laurence Durand

Le sucre sans culpabiliser

La société La Compagnie du sucre, à Bagnols-sur-Cèze (30), vient de mettre au point un sucre liquide innovant, à base de fruits, avec un taux d’indice glycémique à faire pâlir ses concurrents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Samuel Marc, 22 ans, le jeune président de la société La Compagnie du sucre, créée le 2 février 2017 à Bagnols-sur-Cèze, et Léo Mas, le directeur commercial, âgé seulement de 21 ans.
Samuel Marc, 22 ans, le jeune président de la société La Compagnie du sucre, créée le 2 février 2017 à Bagnols-sur-Cèze, et Léo Mas, le directeur commercial, âgé seulement de 21 ans. - © L. Durand

De plus en plus de consommateurs sont attentifs à leur alimentation et notamment leur consommation de sucre. Délisucré est donc une petite révolution dans l’industrie agroalimentaire et va bousculer certaines habitudes de consommation. C’est du sucre extrait naturellement des fruits, plus particulièrement du raisin, des pommes et des dattes. Un produit innovant que l’on doit à de jeunes Bagnolais, Samuel Marc, Léo Mas et un Marseillais, Pierre Bonnot âgés de 21 à 24 ans. Par son procédé d’extraction, Délisucré possède un indice glycémique (IG) de 11,9. « C’est l’un des sucres avec l’indice glycémique le plus faible au monde, alors que l’IG des autres liquides est d’environ 20 et celui des sucres classiques est d’environ 70 », explique fièrement Samuel Marc, 22 ans, jeune président de la société La Compagnie du sucre, créée le 2 février dernier. La glycémie, c’est la mesure du taux de sucre (glucose) dans le sang. Celui-ci est régulé par un procédé où l’insuline joue un rôle central. Le diabète est un dysfonctionnement de ce système. En 2013, en France, plus de trois millions de personnes prenaient un traitement médicamenteux pour leur diabète, soit 4,7 % de la population. « Les sucres liquides de fruits sont les sucres de demain. Ils répondent à une demande des consommateurs qui veulent des produits plus sains et meilleurs pour leur santé », souligne Samuel Marc. Délisucré est le fruit d’une collaboration avec son associé, alter ego dans l’agroalimentaire, Fethi Hakkar. Ils ont travaillé ensemble avec des scientifiques et des professionnels de santé sur cette nouvelle génération de sucre.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1444, du 25 janvier 2018, en page 16.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.