MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir Le Réveil Lozère quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
Le Réveil Lozère 11 mars 2020 à 13h00 | Par Réveil Lozère

Le sénateur Alain Bertrand laisse l’hyper-ruralité orpheline

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le sénateur Alain Bertrand, de groupe RDSE, bien connu des Lozériens, est décédé ce 3 mars 2020, à l’âge de 69 ans. Une cérémonie a eu lieu ce vendredi 6 mars à Mende, pour que les Lozériens, élus et anonymes, puissent lui rendre un dernier hommage.
Décédé des suites d’une longue maladie, le sénateur a toujours défendu l’hyper-ruralité dans ses fonctions politiques. Maire de Mende de 2008 à 2016, il a fait basculer la mairie à gauche lors de son élection.
Devenu sénateur de Lozère en 2011, il y conserve un mandat jusqu’en 2020. Vice-président de la commission des affaires économiques puis vice-président de la commission des affaires européennes, ce touche-à-tout né dans le Tarn aura su survoler tous les sujets.
Ancien inspecteur des domaines, il aura travaillé durant ses mandats notamment sur la question du loup et des conséquences de ses attaques pour le monde agricole. En 2013, sa proposition de loi visant à créer des zones d’exclusion pour les loups avait été adoptée par le Sénat, après un long plaidoyer de sa part à la tribune sénatoriale.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Des mesures de soutien du marché telles que l’intervention publique, l’aide au stockage privé, les retraits, etc. et des mesures de marché exceptionnelles sont disponibles dans le cadre de la Pac. Mais je ne vous cacherai pas que si de telles mesures s’avèrent nécessaires, elles auront des implications budgétaires

a prévenu Janusz Wojciechowski. Les ministres de l’Agriculture de l’UE, qui ont eu le 25 mars un échange en visioconférence, ont pour la plupart demandé à la Commission européenne de nouvelles simplifications

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui