Le Réveil Lozère 30 avril 2018 à 14h00 | Par Un cadran pour tous

Le projet de marché au cadran avance à grands pas

Suite à la réunion du 22 mars dernier, un comité de pilotage a été créée pour la mise en place du nouveau marché.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le marché au cadran est un lieu de vente où les prix sont fixés suivant le principe d’enchères électroniques montantes. Son nom vient de l’écran géant, outil indispensable fixé dans la salle des ventes permettant de consulter rapidement toutes les informations concernant la vente en cours. Il assure ainsi une concurrence loyale et une transparence totale auprès des négociants et éleveurs.
Lors de la mise en vente, les animaux sont pesés devant les futurs acheteurs, l’annonce est faite de façon orale et écrite auprès des négociants par le chef des ventes. Dotés d’un boîtier numérique appelé « clikker », les négociants d’une simple pression sur ce boîtier manifestent leur volonté d’enchérir auprès du chef des ventes.
Le futur marché devra se construire à Aumont Aubrac à proximité de l’axe de la A75, face à la halle d’exposition actuelle. Le marché servira à la création d’une cotation officielle pour la race Aubrac seule grande race à viande bovine française n’ayant pas de cours.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1458, du 3 mai 2018, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cette rencontre d’échanges est préparatoire à la réunion de toutes les filières autour du Premier ministre au milieu de mois.

a indiqué Jérôme Agostini, directeur du Cniv (le comité des interprofessions viticoles) alors qu’il était reçu par Stéphane Travert.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui