Le Réveil Lozère 09 février 2016 à 08h00 | Par Actuagri

Le président Hollande, attendu au tournant par la profession

En marge de la crise profonde que subit le secteur agricole dans son ensemble depuis plusieurs mois, le président de la FNSEA, Xavier Beulin, accompagné du président des Jeunes agriculteurs Thomas Diemer, ont rencontré le président de la République mardi 2 février, en présence du ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Selon les représentants de la profession, les griefs ont été entendus par le président Hollande qui s’est personnellement engagé à répondre d’ici le début du salon de l’Agriculture.
Selon les représentants de la profession, les griefs ont été entendus par le président Hollande qui s’est personnellement engagé à répondre d’ici le début du salon de l’Agriculture. - © Présidence de la république

Les manifestations d’agriculteurs en détresse s’étendent sur le territoire. La consolidation financière apportée au plan de soutien et annoncée la semaine dernière ne semble pas pouvoir répondre à l’ampleur du problème. Pour le président de la FNSEA, la réponse doit être donnée à la fois au niveau européen avec une réelle initiative commune et sur un plan national en résorbant la problématique du prix. À l’échelle communautaire, Xavier Beulin a réitéré la nécessité d’harmoniser les décisions rappelant au passage « l’énorme pénalisation » engendré par l’embargo russe. La question de l’étiquetage a été remise sur la table, « il est temps que l’on donne l’information au consommateur ». Sur le domaine social et environnemental, Xavier Beulin a déploré les différentiels de compétitivité, concernant en particulier les travailleurs détachés et les normes environnementales. « Nous assistons à une forme de dumping », a-t-il fait remarquer. Les deux représentants agricoles ont déclaré avoir insisté, auprès du chef de l’État, sur le besoin de réformes structurelles. La France doit, selon eux, aller à la rencontre des autres États membres et instaurer une véritable politique ambitieuse en agriculture. Thomas Diemer en a profité pour parler de la situation dramatique à laquelle sont confrontés de jeunes agriculteurs qui ont investi de lourdes sommes. La dynamique des installations continuant de diminuer dans ce contexte hostile.

La suite dans le Réveil Lozère, page 7, édition du 11 février 2016, numéro 1346.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le jour où la morale est trop éloignée de la politique, la politique ne vaut plus rien.

Edgard Pisani (1918-2016), ministre de l’Agriculture de Charles de Gaulle pendant quatre ans, a joué un grand rôle la politique agricole de la CEE.

Culture
Spectacles de rue » 48e de Rue, dixième édition
Cirque » Le grand cirque sur l’eau
Exposition » Trait pour traits
Exposition » Causses et Cévennes
Concerts » Détours du monde
Patrimoine » En chemin j’ai rencontré

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui