Le Réveil Lozère 02 juillet 2014 à 08h53 | Par Chambre d'agriculture et OIER Suamme

Le point sur l’aide caprine et sur l’ICHN

Suites aux annonces du conseil supérieur d’orientation du 27 mai, et dans la continuité des articles des semaines précédentes sur les nouvelles aide couplées, voici les modalités d’application de la nouvelle aide aux caprins et de l’indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN) ainsi que les éléments non encore arrêtés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Emilie Wood

Ces décisions sont la base pour la notification qui doit être transmise à la commission européenne d’ici le 1er août 2014. Elles ne seront confirmées définitivement qu’après la validation officielle par la commission.

La nouvelle aide caprine, orientations retenues

Pour le secteur caprin, l’aide est fondée sur une reprise des critères actuels. Pour rappel, voici les éléments de l’aide caprine : les femelles éligibles sont les les femelles ayant mi-bas au moins une fois ou âgées d’un an au moins au dernier jours de la période de détention. La date de dépot des demandes se situe du 1er janvier au 31 janvier de l’année en cours. La durée de détention des femelles déclarées est de cent jours. En ce qui concerne l’effectif primé, le minimum de femelles est 25 avec un plafond à 400 chèvres.

Les obligations de l’éleveur sont de détenir l’effectif déclaré, d’identifier les animaux nés et au moins avant la sortie, de tenir un registre des caprins avec les mouvements d’animaux. L’éleveur a la possibilité de remplacer 20 % de l’effectif par des chevrettes (vente ou mortalité).

Le montant de base de l’aide caprine serait de 13,15 €. L’éleveur peut demander un complement de majoration de 3 € s’il est adherent au code mutuel des bonnes pratiques en élevage caprin ou s’il a suivi la formation au guide de bonnes pratiques d’hygienne (GBPH)

Une revalorisation de l’ICHN moins importante que prévue

L’ICHN est une aide fondamentale pour le maintien de l’activité agricole dans les zones défavorisées (montagne, piémont et zone défavorisée simple). Le différentiel de revenu entre ces zones et la zone de plaine reste marqué, ce qui justifie une revalorisation de l’ICHN.

 

Suite à lire sur le Réveil Lozère N°1266 du jeudi 3 juillet 2014, page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous nous engageons à créer une offre différenciée, adaptée à la création de valeur ajoutée pour nos adhérents, dans une démarche qualité affichée et accessible.

Julien Marre, président national du service de remplacement

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui