Le Réveil Lozère 13 juin 2018 à 11h00 | Par Nancy Sagnet

Le pâturage tournant dynamique pour une meilleure qualité

Crées en 2008, les journées Innov’action sont organisées au niveau national. Elles permettent à des exploitations d’ouvrir leurs portes sur le thème de l’innovation et de la triple performance économique sociale et environnementale en agriculture. Elles sont au nombre de sept sur la région Occitanie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mathieu Bessière, intervenant spécialisé dans le pâturage tournant dynamique, apporte des explications sur l’importance de ne pas faire surpâturer les animaux.
Mathieu Bessière, intervenant spécialisé dans le pâturage tournant dynamique, apporte des explications sur l’importance de ne pas faire surpâturer les animaux. - © Nancy Sagnet

Cette année et pour la troisième fois consécutive, la chambre d’agriculture de Lozère organisait sa journée Innov’action, jeudi 7 juin, sur le pâturage tournant dynamique. « Dans le cadre de la compétence recherche des chambres d’agriculture, notre rôle est de diffuser les résultats et de les rendre accessibles à un maximum d’agriculteur », explique Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture. À l’heure où les marges sont de plus en plus réduites, il est important d’adopter des pratiques innovantes permettant l’amélioration de revenu et le respect de l’environnement. C’est pourquoi le pâturage tournant dynamique s’inscrit sur une journée Innov’action. « Cette pratique favorise une alimentation de qualité pour les animaux et contribue à l’entretien des paysages où seul l’animal peut accéder », ajoute Christine Valentin.
La journée intitulée « un autre regard sur ses pâtures », se déroulait au Gaec Cayrel de Ressouches, dans la commune du Buisson. Christiane et ses fils David et Ludovic élèvent 105 vaches allaitantes Aubrac menées 50 % en race pure et l’autre moitié en croisement charolais, pour la production de reproducteurs et de broutards repoussés. Ils produisent également une soixantaine de génisses Fleurs d’Aubrac ainsi que des Bœufs fermiers Aubrac. Jeudi dernier, les trois associées ont accueilli des agriculteurs et élèves des lycées agricoles du département pour aborder la mise en place de cette pratique et les changements qu’elle a engendré.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1464, du 14 juin 2018, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Face aux attaques des végans, on s’est construit et armé.

a affirmé Gilles Gauthier, président de la Fedev (métiers de la viande) lors du congrès du syndicat qui s’est tenu les 14 et 15 juin derniers à Nantes.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui