Le Réveil Lozère 17 avril 2019 à 12h00 | Par Aurélie Pasquelin

Le parlement de la montagne en réunion plénière à Mende

Les membres du parlement de la montagne de la Région Occitanie se sont réunis lundi dernier à Mende. Entre autres sujets, ils ont abordé la mise en place d’un budget participatif de 1,2 million d’euros.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Anne-Marie Vincent

Installé depuis plus d’un an maintenant, le parlement de la montagne de la Région Occitanie se réunit plusieurs fois par an, en session plénière, sur l’un des départements de la région. Ainsi, les membres du parlement se sont retrouvés lundi dernier à l’espace événement Georges Frêche de Mende pour une session plénière. Représentants d’associations, élus, entrepreneurs, agriculteurs ou plus simplement citoyens, ils étaient en tout 150 (sur 500 membres actifs) à avoir fait le déplacement pour participer aux débats. « Quand nous avons été élus en 2016, nous voulions créer un parlement de la montagne, raconte Aurélie Maillols, vice-présidente de la Région en charge de la montagne et de la ruralité. Nous nous sommes rapidement rendu compte que quelque chose de trop institutionnel ne fonctionnerait pas forcément alors nous avons choisi d’ouvrir le parlement aux volontaires. Aujourd’hui, les différents acteurs de nos territoires de montagnes sont représentés au sein du parlement. C’est essentiel de pouvoir impliquer les personnes concernées par nos débats : d’impliquer le privé dans le développement d’initiatives public privé par exemple, ou encore d’impliquer les agriculteurs lorsque l’on parle de développer l’approvisionnement local. »

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1506, du 18 avril 2019, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui