L'Union du Cantal 01 juillet 2020 à 16h00 | Par P.Olivieri

Le numéro 2 tricolore du spa veut relocaliser sa production dans le Cantal

Développons heureux, développons cachés, telle pourrait être la devise de la famille Vernière. Sa société de vente de spas en ligne est aujourd’hui n°2 du marché national et ne cesse de progresser.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alexandra Vernière a remis le 24 juin à Jean-François Collin un chèque de 41 100 €au profit de l’association des médecins du bassin d’Aurillac qui a avancé des fonds nécessaires à la mise en place des centres médicaux d’arrondissement pour le Covid-19.
Alexandra Vernière a remis le 24 juin à Jean-François Collin un chèque de 41 100 €au profit de l’association des médecins du bassin d’Aurillac qui a avancé des fonds nécessaires à la mise en place des centres médicaux d’arrondissement pour le Covid-19. - © UC

Mon premier est une installation de bien-être qui a vu ses ventes bondir durant le confinement, mon deuxième est la prononciation chinoise approximative d’un prénom féminin tricolore, mon tout est une entreprise cantalienne qui s’est hissée dans le top 2 national sur son marché tout en perçant à l’international. Même les plus perspicaces risquent de se tordre l’esprit pour résoudre cette charade… Un indice : c’est à la deuxième génération d’une famille cantalienne à l’esprit entrepreneurial   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union du Cantal

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui