Le Réveil Lozère 17 janvier 2018 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Le numérique et l’eau au centre de l’attention

Comme le veut la tradition, la présidente du conseil départemental et la préfète ont présenté leurs vœux lundi dernier à la préfecture. L’occasion pour les responsables d’aborder les deux enjeux de cette année 2018 : la gestion de l’eau et le développement de la fibre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sophie Pantel, présidente du conseil départemental et Christine Wills-Morel, préfète de la Lozère.
Sophie Pantel, présidente du conseil départemental et Christine Wills-Morel, préfète de la Lozère. - © Nancy Sagnet

C’est une tradition sur le département. Lundi 15 janvier, personnalités, élus et responsables du département se sont réunies, dans les locaux de la préfecture, pour assister aux vœux communs de Sophie Pantel, présidente du conseil départemental et de Christine Wills-Morel, préfète de la Lozère. Tout au long de leurs discours, les deux responsables ont pu revenir sur les moments forts de l’année écoulée : les élections, les modifications administratives mais aussi la sécheresse. Un dernier point qui a retenu l’attention de la présidente du département comme de la préfète et qui les a amenées à se prononcer sur la gestion de l’eau. « Nous avons frôlé la catastrophe cette année, a déclaré Sophie Pantel. Nous devons tout mettre en œuvre pour gérer au mieux cette ressource qui se révèle être un enjeu pour les années à venir. » Pour cela, les deux responsables ont annoncé la tenue, au cours de l’année, d’une journée consacrée à l’eau menée de concert par les deux structures. « L’eau est un des deux enjeux de cette nouvelle année, a déclaré la préfète. Il faut arriver à gérer la ressource en prenant en compte la rareté et les risques d’inondations tout en évitant les risques sanitaires. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1443, du 18 janvier 2018, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si on applique les critères tels qu’ils sont aujourd’hui, sur les 75, c’est peut-être une bonne trentaine de départements qui pourraient être exclus.

a déclaré Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA le 12 novembre, alors que la FNSEA demande la reconnaissance calamité sécheresse pour 75 départements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui