Agri79 Informations 04 juillet 2019 à 15h00 | Par KÉVIN BRANCALEONI

Le ministre de l’agriculture en visite en Charente-Maritime

L’alimentation de demain : tel était le thème du débat auquel a participé Didier Guillaume à l’issue de sa journée en Charente-Maritime, lundi 1er juillet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Le Mercosur, ce n’est pas la France qui le signe, c’est la Commission européenne. La France n’a pas encore donné son avis, et aujourd’hui j’ai plutôt un avis “pas positif ” par rapport à notre élevage ». Il assume toutefois les accords commerciaux, dans d’autres domaines de l’économie.
« Le Mercosur, ce n’est pas la France qui le signe, c’est la Commission européenne. La France n’a pas encore donné son avis, et aujourd’hui j’ai plutôt un avis “pas positif ” par rapport à notre élevage ». Il assume toutefois les accords commerciaux, dans d’autres domaines de l’économie. - © KÉVIN BRANCALEONI

La visite de Didier Guillaume en Charente-Maritime s’est achevée au Musée maritime de La Rochelle, où était organisé un « débat citoyen » autour d’une question centrale : « Quelle alimentation pour demain ? ». « Aujourd’hui,   [...]

 

» Lire la suite sur le site Agri79 Informations

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

La réforme de la Pac qui va arriver l’année prochaine est pour moi un rendez-vous crucial. Si on arrive à réorienter les aides de la Pac vers l’agriculture du futur, on peut baisser énormément les pesticides.

a affirmé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili au micro de France Inter le 23 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui