Le Réveil Lozère 12 juillet 2017 à 08h00 | Par MR

Le ministère de l’Agriculture en tête des risques de dérapage

 La mission Aafar (agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales) représente le principal risque de dépassement des dépenses publiques 2017 du gouvernement, selon l’audit des finances publiques remis par la Cour des comptes au Premier ministre le 29 juin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © B. Compagnon

Dans son audit des finances publiques remis au Premier ministre le 29 juin, la Cour des comptes a identifié, pour l’année 2017, un risque de dépassement des dépenses publiques de 7,3 milliards d’euros par rapport à ce qui était prévu dans la loi de finances, dont 1,6 milliard d’euros imputés à la mission Agriculture, alimentation, forêt et affaires rurales (Aafar). Cette mission, portée par le ministère de l’Agriculture, apparaît en tête des risques de dérapage budgétaire. Pour l’Aafar, les risques de dépassement identifiés par la Cour des comptes sont les suivants : les « contentieux relatifs aux refus d’apurement communautaires » (0,8 milliard d’euros), la « sous-budgétisation du coût des exonérations de cotisations sociales » pour les travailleurs occasionnels demandeurs d’emploi (0,2 milliard d’euros), les « conséquences de l’épidémie d’influenza aviaire » (0,2 milliard d’euros), le « versement des indemnités compensatoires de handicaps naturels » (0,2 milliard d’euros), les dispositifs d’intervention de FranceAgrimer (0,1 milliard d’euros) ou encore les mesures MAEC et bio (0,1 milliard d’euros).
À la fin de son chapitre consacré à l’Afaar, la Cour des comptes avertit également que de nouveaux aléas « significatifs » pourraient intervenir d’ici la fin de l’exercice, « sans que l’on puisse à ce stade l’inclure dans nos calculs » ; ces risques concernent « la sécheresse, le gel d’avril mais également de nouveaux apurements communautaires ou encore de nouvelles crises sectorielles ».

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1418, du 13 juillet 2017, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui