Le Réveil Lozère 26 juillet 2016 à 08h00 | Par Fédération des chasseurs de la Lozère

Le loup sous surveillance

Dans le cadre de ses missions de suivi de la faune sauvage, la fédération des chasseurs de la Lozère (FDC 48) a mis en place un réseau déployé de photosurveillance sur les trois zones de présence permanente identifiées pour le loup

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La photosurveillance, pour améliorer et préciser les connaissances sur le loup.
La photosurveillance, pour améliorer et préciser les connaissances sur le loup. - © FDC 48

La pression d’observation et la surveillance autour du loup existent en Lozère mais elles méritent d’être complétées et affinées par les acteurs cynégétiques. Ce réseau de photosurveillance est un moyen supplémentaire mis en œuvre par les chasseurs visant à améliorer et préciser les connaissances sur l’espèce. Des suivis par capture photographique ont déjà été testés dans les Alpes pour ces grands prédateurs avec une stratégie d’occupation de l’espace basée sur les longs déplacements. L’emplacement des appareils a pris en compte différents critères comme l’avis des chasseurs et agriculteurs locaux et leur parfaite connaissance du territoire, mais aussi la triangulation des relevés d’indices de présence ainsi que les attaques sur les troupeaux d’ovins. Pour plus d’information, vous pouvez contacter le service technique de la FDC48 au 04 66 65 75 85.

La suite dans le Réveil Lozère, page 5, édition du 28 juillet 2016, numéro 1370.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Alors que la Commission a annoncé la conclusion d’un accord sur le « panel hormones », la FNB attend une position extrêmement ferme de la France.

indique Bruno Dufayet, président de la FNB, dans un communiqué du 14 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui