Le Réveil Lozère 25 juillet 2018 à 11h00 | Par Aurélie Pasquelin

Le loup chamboule le programme du conseil fédéral

Entre rencontre avec la préfète et prélèvements au parc de Sainte-Lucie, le loup était au centre de l’attention de cette semaine de juillet. À tel point que les responsables de la FDSEA et des JA ont modifié le programme de leur conseil fédéral pour aborder pleinement le problème.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mardi matin, tous les débats étaient concentrés sur le loup et plus particulièrement sur le parc de Sainte-Lucie.
Mardi matin, tous les débats étaient concentrés sur le loup et plus particulièrement sur le parc de Sainte-Lucie. - © Aurélie Pasquelin

Tout a commencé mercredi 18 juillet dernier à la préfecture. Responsables syndicaux et représentants de l’État se sont alors rencontrés pour une réunion autour de la problématique du loup. Moment au cours duquel la préfecture de Lozère a indiqué que deux loups baltes étaient présents en Lozère et que les prélèvements qui les concernaient dataient d’il y a 16 mois. Comme beaucoup commencent à s’interroger sur le lien entre ces loups baltes et le parc à loups de Sainte-Lucie, l’administration a alors fait une demande de prélèvements ADN qui ont été faits dimanche 22 et lundi 23 juillet. « Nous n’avons même pas été mis au courant que ces prélèvements avaient lieu ces jours-là », s’insurge Olivier Boulat. Et pourtant, plusieurs syndicats comme la fédération nationale de défense du pastoralisme (FNDP), la FDSEA ou encore les JA ont réussi à arriver à temps sur place pour manifester leur mécontentement. Et pour gérer au mieux cette crise, les responsables des deux syndicats majoritaires ont décidé de modifier le programme du conseil fédéral qui se tenait mardi 24 juillet dans les locaux de la MSA de Mende.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1470, du 26 juillet 2018, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Pour une agriculture durable, des agriculteurs qui vivent décemment de leur métier, des Français qui mangent de la qualité et au juste prix, je suis dès aujourd’hui au travail.

a déclaré sur Twitter, quelques minutes après l’annonce de sa nomination Didier Guillaume, nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui