L'Oise Agricole 05 juillet 2020 à 13h00 | Par Agence de presse

Le lait bien valorisé pendant le confinement

Avec 339 E/1 000 l en mai, le prix du lait de vache payé aux éleveurs français est resté relativement stable durant la période de confinement. La baisse de la collecte de lait et une consommation de produits laitiers en hausse ont évité aux éleveurs de produire du lait mal valorisé à l’export.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les marges des éleveurs français se sont plutôt maintenues au printemps.
Les marges des éleveurs français se sont plutôt maintenues au printemps. - © Agence de presse

Le prix du lait payé aux éleveurs européens a baissé de plus de 10 E/ 1 000 l à partir du mois d’avril 2020 par rapport au printemps précédent. Les 1 000 litres de lait ont été réglés 331 E en mai dernier contre 341 E un an auparavant. En Allemagne, les producteurs ont touché 330 E/ 1 000 l et en Belgique, 320 E/ 1 000 l, selon Eurostat. En France, le prix des 1 000 litres de lait (345 E en avril ; 339 E en mai) n’aurait diminué sur un an que de 2-3 E/ 1 000 l   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui