Le Réveil Lozère 11 juillet 2018 à 11h00 | Par FDC48

Le guichet unique « permis de chasser » est prêt

Pour cette saison de chasse 2018-2019, l’équipe du guichet unique de la fédération départementale des chasseurs de la Lozère est prête.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Corine Barthélemy, Claire Bruel et Jean-Christophe Roux, les agents de la fédération, sont à pied-d’œuvre pour répondre à toutes les sollicitations.
Corine Barthélemy, Claire Bruel et Jean-Christophe Roux, les agents de la fédération, sont à pied-d’œuvre pour répondre à toutes les sollicitations. - © FDC 48

À un peu moins de deux mois de l’ouverture générale (le dimanche 9 septembre), les agents de la fédération (Corine Barthélemy, Claire Bruel et Jean-Christophe Roux) répondent à toutes les sollicitations des personnes souhaitant valider leur permis de chasser, c’est-à-dire des personnes qui ont obtenu l’examen du permis de chasser et qui souhaitent dorénavant passer aux actions pratiques sur le terrain.
Pour répondre aux conditions de délivrance du permis, il suffit de remplir un bon de commande et de suivre les instructions : état civil, vérification des références du permis de chasser (le numéro de permis est celui qui se trouve dans le volet permanent et ne comporte pas de lettre), nature de la validation demandée (la proposition concerne le renouvellement identique de la validation de l’an passé pour une personne donnée ; si elle souhaite une autre validation, elle coche la case correspondante dans le tableau). Pour les validations bi-départementales ou les validations temporaires, se renseigner auprès de la fédération au 04 66 65 75 88 pour obtenir un nouveau devis.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1468, du 12 juillet 2018, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La procédure de réouverture du marché chinois à la viande bovine française continue à un rythme effréné avec l’agrément de quatre établissements français.

annonce le ministère de l’Agriculture. Il s’agit notamment de deux abattoirs, un du groupe Bigard situé à Feignes dans le Nord, et un de l’entreprise Elivia au Lion-d’Angers dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui