Le Réveil Lozère 22 mai 2019 à 10h00 | Par JCD, avec FC

Le gouvernement veut généraliser les projets de territoire

Le gouvernement a annoncé le 9 mai la généralisation des projets de territoire.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Il s’agit de « donner un nouvel élan à une gestion partagée de la ressource en eau face aux enjeux du changement climatique au travers de la mise en place de projets de territoire pour la gestion de l’eau (PTGE) », expliquent dans un communiqué les ministères de l’Agriculture et de la Transition écologique. Le gouvernement demande aux préfets de se mobiliser à chaque étape de la démarche pour faciliter l’émergence et l’aboutissement des PTGE.
Cette méthode vise à « garantir une démarche concertée localement avec tous les usagers de l’eau », précise l’exécutif. Elle servira à organiser localement le partage de la ressource pour éviter les conflits d’usage. Dans chaque territoire, les parties prenantes (associations, agriculteurs, collectivités, etc.) devront s’entendre pour « réaliser des diagnostics des ressources disponibles » et des « besoins actuels et futurs des divers usages ». Chaque usage devra par ailleurs faire l’objet « d’actions d’économie d’eau ». Le but, à terme, sera « d’assurer un partage équitable et durable de la ressource », avec pour priorités « la santé, la salubrité publique, la sécurité civile et l’alimentation en eau potable de population ». Des mesures pour « accompagner les agriculteurs dans la mise en œuvre de la transition agroécologique » devront par ailleurs être prises. Les infrastructures de stockage de l’eau, demandées par les agriculteurs, pourront être autorisées quand elles seront « utiles et durables », précise le gouvernement.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1511, du 23 mai 2019, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui