Le Réveil Lozère 21 juillet 2015 à 08h00 | Par Préfecture de Lozère

Le formulaire de demande d’apport de trésorerie est disponible

Le ministère de l’Agriculture a mis en ligne le 20 juillet le formulaire de demande d’apport de trésorerie remboursable.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour les agriculteurs avec le même numéro Pacage en 2014 et 2015, le montant est un pourcentage des paiements au titre de la campagne 2014 : jusqu’à 45 % d’APLM.
Pour les agriculteurs avec le même numéro Pacage en 2014 et 2015, le montant est un pourcentage des paiements au titre de la campagne 2014 : jusqu’à 45 % d’APLM. - © Franck Mechekour

Cette aide remplace l’acompte habituel des aides Pac, qui ne sera pas possible cette année en raison du décalage de calendrier dû à la mise en œuvre retardée de la nouvelle Pac. Une version papier devra être transmise aux DDT le 20 août au plus tard. « Cette prise en charge constituera une aide dite « de minimis », l’agriculteur devra indiquer sur le formulaire le bilan des aides « de minimis » déjà demandées ou reçues », précise le ministère de l’Agriculture qui ajoute que « le montant total de l’apport de trésorerie représentera environ 3,5 milliards d’euros ». Cette aide sera versée à partir du 1er octobre aux agriculteurs ayant déposé un dossier Pac pour la campagne 2015. Pour un agriculteur déjà présent en 2014, le montant de l’apport sera déterminé en fonction des aides perçues en 2014.

La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 23 juillet 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le gouvernement et sa majorité sèment une confusion inédite dans l’esprit des éleveurs et des citoyens.

estime la FNB dans un communiqué de presse du 15 juillet, soit deux jours avant l’examen par les députés du projet de loi de ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui