Le Réveil Lozère 29 janvier 2020 à 17h00 | Par AG

Le dispositif d’aides d’État agricoles devrait être prolongé d’un an

La Commission européenne a ouvert une consultation publique visant à prolonger d’un an la validité des règles en matière d’aides d’État applicables au secteur agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

La Commission européenne a ouvert une consultation publique visant à prolonger d’un an la validité des règles en matière d’aides d’État applicables au secteur agricole (exemptions et lignes directrices) compte tenu du retard pris dans les négociations sur la future Pac. Ces règles sont en cours de révision : la Commission européenne a lancé depuis un an une évaluation afin de simplifier le système mais aussi éventuellement de revoir les conditions d’admissibilité ou les plafonds d’aide. Et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a décidé de transférer les services en charge de la validation des aides d’États agricoles de la direction générale de l’Agriculture (DG Agri) vers celle de la Concurrence. Un mouvement qui pourrait augurer de conditions d’octroi plus strictes des aides d’États agricoles.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1543, du 30 janvier 2020, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

L’agriculture vit une crise et des difficultés importantes, avec une moisson qui s’annonce compliquée, une sécheresse, des difficultés liées aux ravageurs, des attentes très fortes de la société et une restructuration économique. Il faut accompagner les agriculteurs dans ces transitions

Dit le président de l’Apca (chambres d’agriculture), Sébastien Windsor, qui souhaite un ministre « à l’écoute ».

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui