Le Réveil Lozère 23 novembre 2017 à 08h00 | Par Amoma

Le devoir de mémoire comme priorité

L’association des membres de l’ordre du mérite agricole (Amoma de la Lozère) a tenu son assemblée générale annuelle au siège de la chambre d’agriculture le 9 novembre sous la présidence d’André Mirman, ancien président de la chambre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jeudi 16 novembre, une centaine de personnes étaient présentes pour assister à la conférence donnée par Jules Maurin.
Jeudi 16 novembre, une centaine de personnes étaient présentes pour assister à la conférence donnée par Jules Maurin. - © Aurélie Pasquelin

L’Amoma de la Lozère, section départementale de l’Amoma nationale dont le siège est au ministère de l’Agriculture, a pour but de regrouper les nominés lozériens distingués pour les services marquants qu’ils ont rendus à l’agriculture. Forte d’une quarantaine de membres, elle poursuit l’objectif d’entretenir des liens d’amitié, d’entraide et de solidarité entre ses membres et d’œuvrer d’une manière générale en vue de l’utilité publique dans les domaines agricole, agroalimentaire, rural, forestier et environnemental.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1435, du 23 novembre 2017, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.