Le Réveil Lozère 13 février 2019 à 14h00 | Par Thierry Michel

Le Concours général agricole 2019 innove, crée, forme et enquête

Depuis 149 ans, le Concours général agricole (CGA) sélectionne et distingue le meilleur des produits agricoles et alimentaires. Focus sur l’édition 2019.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CGA

Le Salon international de l’agriculture (SIA), c’est aussi le Concours général agricole (CGA) qui, lui aussi, met en avant le travail de femmes, d’hommes et de leurs talents (par ailleurs devise cette année du SIA). En 2019, de nouvelles sections sont créées dans plusieurs concours. Les finales de l’ensemble des concours auront lieu les 23, 24, 25 et 26 février 2019 sur le Salon international de l’agriculture dans le pavillon 7.2.

Nouveautés dans les sections
Au niveau charcuteries, de nouvelles sections AOP sont lancées pour le « Jambon sec de Corse », le « Lonzo de Corse » et la « Coppa de Corse » et une section « Pâtés en croûte traditionnels » est ouverte. Côté confitures, de nouvelles sections mettent en avant les producteurs de l’Outre-Mer pour les fruits suivants : goyaviers, papayes, litchis. L’année 2019 est aussi celle de la fusion des concours « Huîtres », « Truites » et « Rillettes de Carpe » en un seul concours « Produits de l’aquaculture ».
Au rayon des mistelles, sont lancés des concours Pineau des Charente rouge AOC jeune-vieux-très vieux, Floc de Gascogne rouge et Macvin rouge. Le beurre de baratte et les desserts lactés (riz au lait, île flottante) connaîtront leur grande première dans la section produits laitiers. À noter le lancement d’un nouveau concours expérimental dédié au chocolat issu de cacao de l’Outre-mer.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1497, du 14 février 2019, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le gouvernement et sa majorité sèment une confusion inédite dans l’esprit des éleveurs et des citoyens.

estime la FNB dans un communiqué de presse du 15 juillet, soit deux jours avant l’examen par les députés du projet de loi de ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui