Le Réveil Lozère 26 septembre 2017 à 08h00 | Par Anne-Marie Vincent

Le comice de la Haute-Truyère au zénith !

Dimanche 24 septembre, sur le foirail du Malzieu-Ville, les Jeunes agriculteurs du canton ont fait renaître l’âme des foires d’antan.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Concours des Aubracs à l'attache, sur le foirail du Malzieu-Ville. © Anne-Marie Vincent Concours des Aubracs à l'attache, sur le foirail du Malzieu-Ville. © Anne-Marie Vincent Défilé de Limousines sur le ring, avec au deuxième plan, les lycéens qui ont participé à la finale départementale du concours de jugement des animaux par les jeunes (CJAJ). © Anne-Marie Vincent Durant la matinée, des concours équins ont été organisés avec le syndicat des éleveurs des chevaux de trait lozérien. © Anne-Marie Vincent Durant la matinée, des concours équins ont été organisés avec le syndicat des éleveurs des chevaux de trait lozérien. © Anne-Marie Vincent L'équipe dynamique des organisateurs s'est réjouie du succès de la manifestation agricole. © Anne-Marie Vincent Léo, 4 ans, a découvert pour la première fois des agneaux ! © Anne-Marie Vincent Rachel Archer, éleveuse de Montbéliardes, est fière de représenter son canton lors de ce comice de la Haute-Truyère. © Anne-Marie Vincent

L’immense sourire et le visage enjoué de Léo, quatre ans, ont résumé à eux seuls le succès de la première édition du comice de la Haute-Truyère, organisée par une petite dizaine de Jeunes agriculteurs du secteur du Malzieu. Leur chef de file, Pierre Brun, n’a pas caché sa satisfaction : « Je suis un président très heureux. On y travaille depuis décembre dernier, avec le soutien de la chambre d’agriculture, ses techniciens, des JA de Saint-Chély-Aumont pour la buvette et des éleveurs du coin. »
En ce dimanche 24 septembre, sur le foirail du Malzieu-Ville et sous un soleil radieux, les visiteurs sont venus nombreux pour admirer les 109 bovins, une vingtaine de chevaux et huit lots d’agnelles. De leur côté, les éleveurs ont répondu présent pour valoriser leur profession et leurs plus belles bêtes lors des concours équins, des Aubracs à l’attache, des agnelles, ou encore celui des Montbéliardes sur ring. « Nous, on ne fait pas de concours, mais on a tenu à participer à ce comice avec deux Montbéliardes et un génisson car on est contents de représenter notre canton, montrer nos animaux et soutenir les jeunes agriculteurs », a confié Rachel Archer, du Gaec des Lilas à Chaulhac.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1427, du 28 septembre 2017, en page 4.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Il est encore un peu tôt pour dresser le bilan définitif d’une loi qui va connaître dans les jours qui viennent une nouvelle lecture au Sénat, et dont plusieurs ordonnances sont encore à dévoiler, particulièrement celle qui concernera les prix abusivement bas.

commentent la FNSEA et les JA dans un communiqué commun le 17 septembre, après la fin de la seconde lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi Agriculture et alimentation le 14 septembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui