Le Réveil Lozère 01 mars 2016 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

Le chronotachygraphe numérique

L’Europe rend obligatoire un chronotachygraphe électronique pour tous les camions et tracteurs de plus de 3,5 tonnes mis en circulation depuis le 1er janvier 2006. Cependant, un certain nombre de dérogations existent à cette règle notamment dans le domaine agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le chronotachygraphe numérique est un appareil électronique enregistreur de vitesse, de temps de conduite et d’activités.
Le chronotachygraphe numérique est un appareil électronique enregistreur de vitesse, de temps de conduite et d’activités. - © DR

En cas de panne d’un chronotachygraphe analogique sur un poids lourd mis en circulation avant le 1er janvier 2006, l’appareil devra être remplacé par un numérique sauf si le constructeur déclare l’installation de ce dernier impossible pour des raisons techniques. Les sanctions sont sévères pour ceux qui ne sont pas équipés ou tentent de falsifier les données d’un chronotachygraphe : le contrevenant encourt un an de prison, 30 000 € d’amende et la mise hors circulation de son poids lourd jusqu’à réparation. Le fait de circuler avec la carte de conducteur d’un autre chauffeur est puni de six mois de prison et de 3 750 € d’amende.
Comment ça marche
Le chronotachygraphe enregistre pendant un an toute une série de données sur un camion ou un tracteur : type et localisation du véhicule, noms et activé des chauffeurs, etc., sans oublier les dates de contrôles et l’identité des agents. Chaque chronotachygraphe numérique peut recevoir quatre types de cartes à puces : celle du conducteur (blanche), celle de l’entreprise (jaune), celle de l’atelier (rouge) et celle des contrôleurs (bleue). La carte du conducteur est valable pendant cinq ans. Elle peut être utilisée sur n’importe quel chronotachygraphe électronique et enregistre au minimum les 28 derniers jours de travail d’un chauffeur routier. La carte entreprise permet de télécharger toutes les données enregistrées par les chronotachygraphes d’une entreprise. La carte atelier permet aux techniciens qui paramètrent le chronotachygraphe d’effectuer des réparations. La carte à puce des forces de l’ordre sert à lire les informations.

La suite dans le Réveil Lozère, page 11, édition du 3 mars 2016, numéro 1349



Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Nous nous engageons à créer une offre différenciée, adaptée à la création de valeur ajoutée pour nos adhérents, dans une démarche qualité affichée et accessible.

Julien Marre, président national du service de remplacement

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui