Le Paysan Tarnais 01 février 2018 à 01h00 | Par S. Camazon (CA81)

Le bio pour reprendre en main son métier d'éleveur bovins lait

Installé en 1983 à Labastide-Dénat, Pascal Caillol est rejoint par sa femme Chantal en 2006. Confrontés à des difficultés économiques et sanitaires, ils se remettent profondément en cause et prennent en 2015 un virage à 180° !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CA81

M. et Mme Caillol, vous élevez aujourd'hui 40 vaches laitières sur 50 ha, en agriculture biologique. Pourquoi et comment êtes-vous venus à l'AB ?

Pascal Caillol : "Nous avons choisi la bio pour plusieurs raisons et en priorité pour notre santé et pour celle des consommateurs. Stopper l'utilisation des produits chimiques a été un grand soulagement. Nous souhaitions également mieux   [...]

 

» Lire la suite sur le site Le Paysan Tarnais

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.